vendredi 30 août 2013

Les religions, combien de divisions ? Statistiques de la foi

#FreeJabeur
Chronique dédiée à Jabeur Mejri, citoyen tunisien embastillé pour ses opinions

Régulièrement, des événements à connotations religieuses font la une de l'actualité, trop souvent à cause d'exactions commises par des fanatiques de leur foi.
Afin de prendre un peu de hauteur et fidèle, le terme est particulièrement approprié, aux habitudes de ces chroniques, je vous propose de porter un regard statistique et distancié sur les religions.

Première surprise, dès que l'on tente de récupérer des données sur ce thème, peu de chiffres sont disponibles et leur fiabilité est loin d'être excellente.
Une partie des rares sources sont des organisations de prosélytisme qui tentent, par le biais de grands nombres, de démontrer que les croyances qu'elles promeuvent progressent à la vitesse de la marée au Mont Saint-Michel.
Les pays à religion d'état ne sont pas non plus avares de chiffres montrant la quasi-unanimité de leurs citoyens. Ainsi, dans la plupart des pays musulmans, les autorités affirment, sans vérification, que toute la population est de confession islamique, à l'exclusion des personnes issues de familles ancestralement chrétiennes ou juives.

La seule façon de surmonter cette difficulté est d'utiliser la méthode dite des manifestations. La moins mauvaise estimation du nombre de participants à un défilé consiste à moyenner les valeurs fournies par la police avec celles proclamées victorieusement par les organisateurs.
En mélangeant ainsi les différentes sources, il ressort qu'islam sunnite et catholicisme dominent nettement le marché religieux. En moyenne mondiale, un peu plus d'un croyant sur 5 est un fidèle de chacune de ces deux grandes multinationales.

Par contre, en tenant compte des filiales, le christianisme est nettement leader.
Un fidèle sur 6 place sa foi en Jésus sans pour autant reconnaître l'autorité du pape romain. Réunis, protestants, orthodoxes, anglicans, coptes et ouailles d'autres dénominations chrétiennes occupent la troisième place sur le podium de la dévotion.

Les musulmans sont plus monolithiques, aux 21% de croyants sunnites viennent seulement s'adjoindre 3% supplémentaires de chiites de toutes obédiences.

L'hindouisme, avec son ancienneté trois fois supérieure à l'islam et au christianisme, obtient une très honorable quatrième place, avec légèrement moins d'un fidèle sur 6.
A l'inverse, le bouddhisme peine dans la côte avec un peu glorieux 7%, seulement un croyant sur 14 !

Le reste du marché religieux est très fractionné. Environ 15% des fidèles suivent une myriade de religions tribales, chamaniques ou chinoises mais aussi le judaïsme, le jaïnisme, le sikhisme, le zoroastrisme, la scientologie ou encore le rastafarianisme cher au regretté Bob Marley. J'arrête ici une énumération qui pourrait occuper de nombreuses lignes.

Répartition mondiale des croyants des différentes religions
Ces chiffres sont fort sympathiques mais oublient allègrement que certains d'entre nous ne peuvent ou ne veulent se définir vis à vis d'une religion.
Un célèbre institut américain de sondages pose à intervalle régulier dans 57 pays représentant trois quarts de la population mondiale la question "indépendamment de votre fréquentation de lieux de dévotion, diriez-vous que vous êtes une personne religieuse, une personne non religieuse ou un athée convaincu ?".
Les résultats de la la dernière livraison de 2012 changent la perspective.
Un petit quart de l'humanité se considère non religieux, 13% s'affichent athées et une personne sur 20 ne sais même pas se situer.

Répartition mondiale des attitudes vis à vis de la foi
Ces moyennes recouvrent des disparités géographiques gigantesques.
La palme de la croyance revient au Ghana qui bat de peu le Nigeria, l'Arménie et les Iles Fidji. Dans chacun de ces états, plus de 90% de la population s'affirme religieuse.
A l'autre bout du spectre, Chine, Japon, République Tchèque et Turquie sont médaillés en mécréance avec de l'ordre de 8 de leurs citoyens sur 10 à l'écart de la foi.

La France affiche un gros tiers de personnes religieuses, autant qu'en Australie ou à Hong Kong.
Le pays de Descartes se distingue toutefois par son fort taux d'athéisme (29%). Sur ce dernier point, Paris, Prague et Tokyo se valent mais sont largement dépassés par Pékin qui explose l'agnostimat avec une petite moitié d'athées déclarés.

Toujours d'après cette même étude, en Tunisie, trois quarts des habitants se déclarent religieux, 22% non religieux, 2% ne répondent pas et un microscopique pourcent s'énonce athée. Ces valeurs sont comparables à celles de l'Arabie Saoudite.

Combiner et agréger mondialement les types de croyances avec les attitudes vis à vis des religions débouche sur une troisième image.
Le groupe de loin le plus nombreux - 4 humains sur 10 - est formé par les personnes hors religions.
Les chrétiens, tous dossards confondus, obtiennent la médaille d'argent avec un petit quart de la population terrestre.
Suivent ensuite les musulmans et les hindous avec, respectivement, 1 personne sur 7 et 1 sur 10.
L'ensemble de toutes les autres religions recueille l'adhésion d'un citoyen du monde sur 8.

Répartition mondiale agrégée des attitudes vis à vis de la foi et des religions
Cette exposition crue de la réalité a peu de chances de plaire aux zélateurs tant à poils longs qu'à poils ras, à qui elle rappelle que l'univers de nos croyances et de nos non-croyances est profondément multiple. Un hymne statistique à la tolérance en quelque sorte ...

J'en profite d'ailleurs pour déplorer qu'exposer publiquement, fût-ce en comité très restreint, ses opinions sur les religions et croyances peut toujours, en 2013, vous valoir les pires ennuis avec les autorités, comme à la meilleure époque de la Très Sainte Inquisition.
Ainsi, actuellement, en Tunisie, Jabeur Mejri croupit depuis de trop longs mois en prison pour avoir, sur une page Facebook à moins de 20 abonnés, publié des dessins mettant en valeur l'athéisme.

Humainement votre

Références et compléments
- A propos du jeune tunisien Jabeur Mejri et de son co-accusé, désormais réfugié en France, Ghazi Mejri :
. la campagne de soutien #FreeJabeur
. la page Facebook demandant la grâce présidentielle pour Jabeur Mejri
. l'article Wikipedia en anglais sur le procès honteux qui a expédié Jabeur Mejri 7.5 ans au gnouf.

- Les données sur l'attitude vis à vis de la religion proviennent du Global Index of Religion and Atheism 2012 réalisé par REDC et Win-Gallup International.

- Les valeurs du nombre de croyants ont été moyennées d'après les 3 sources citées par Wikipedia dans son article sur la religion :
. Status of Global Mission, 2013
. adherents.com
. chartsbin.com
La première source est éditée annuellement par des missionnaires chrétiens, les deux autres sont des compilations de multiples données réalisées collaborativement par des amateurs de statistiques.